Stop à l'obligation vaccinale

Référendum contre la loi fédérale du 25 septembre 2020 sur les bases légales des ordonnances du Conseil fédéral visant à surmonter l’épidémie de COVID-19 (Loi COVID-19)

(Eidgenösisches Referendum)

La loi Covid-19 autoriserait l’usage de vaccins génétiques dont les tests de validation peuvent être sensiblement raccourcis. Combinée à la loi sur les épidémies, elle permettrait l’utilisation de vaccins génétiques jusqu’à présent jamais testés sur l’être humain et dont les effets à long terme sont inconnus. Le tragique épisode du Thalidomide se répètera-t-il ?.

Le Conseil fédéral demande une prolongation du droit d’urgence alors que l’existence même de la pandémie est contestée. Pourtant, le Conseil fédéral pourrait remplacer 80 % de la loi Covid-19 par des lois urgentes soumises à l’Assemblée fédérale et le reste par de nouvelles ordonnances, si nécessaire.

La loi urgente Covid-19 porte atteinte à la démocratie directe. En raison de l’urgence de cette loi, un référendum n’aurait pas d’effet suspensif. Le peuple ne pourrait se prononcer que plus tard et il serait ainsi mis devant un fait accompli, ce qui est inacceptable !

Les principaux arguments...


79727694 s

La loi Covid 19 n'est pas nécessaire pour lutter contre une pandémie. 


79727694 s

La pandémie est effectivement terminée. Elle consiste uniquement en une augmentation des tests qui se traduit par "plus de cas".


79727694 s

La loi Covid-19 autorise les vaccins après un test raccourci.


79727694 s

En l'absence de pandémie, le droit de nécessité est étendu en faveur du Conseil fédéral et au détriment du Parlement et du souverain. 


79727694 s

Il permet, grâce à une procédure accélérée, la vaccination avec des vaccins non testés.


79727694 s

La loi porte atteinte à la démocratie directe.

Arguments, questions et réponses, mythes

La loi Covid-19 est superflue.

Il l’écrit lui-même en page 6 du Message au Parlement : "Au cas où il surgirait alors une nouvelle situation (par ex. une deuxième vague de l’épidémie) à laquelle seules des ordonnances du Conseil fédéral permettraient de faire face, celui-ci aurait la possibilité d’actionner de nouveau l’art. 185, al. 3, Cst. pour agir, dès lors que les conditions en seraient réunies.“

 https://www.newsd.admin.ch/newsd/message/attachments/61788.pdf

S’il a pu maîtriser la première vague avec les outils à disposition, il arriverait également à faire face à une hypothétique deuxième vague. Le Conseil fédéral peut donc remplir sa mission sans extension du droit d’urgence.

Il deviendrait possible de rendre obligatoire lavaccination avec un vaccin génétique insuffisamment testé
Pas d'argent du contribuable pour faire de la propaganda
La deuxieème vague est une protection erronée.

Texte d'initiative

Référendum contre la loi fédérale du 25 septembre 2020 sur les bases légales des ordonnances du Conseil
fédéral visant à surmonter l’épidémie de COVID-19 (Loi COVID-19)


(publiée dans la Feuille fédérale le 6 octobre 2020).


Les citoyennes et citoyens suisses soussignés ayant le droit de vote demandent, en vertu de l'art. 141 de la Constitution fédérale du 18 avril
1999 et conformément à la loi fédérale du 17 décembre 1976 sur les droits politiques (art. 59a à 66), que la loi fédérale du 25 septembre 2020
sur les bases légales des ordonnances du Conseil fédéral visant à surmonter l’épidémie de COVID-19 (Loi COVID-19) soit soumise au vote du
peuple.

Publiée dans la Feuille fédérale le 06.10.2020.
Expiration du délai imparti pour la récolte des signatures: 14.01.2021

Cette initiative a été lancée par les membres du comité suivants (nom de famille dans l'ordre alphabétique)

Cette initiative est soutenue par les organisations suivantes :

Opinions sélectionnées de la population et de la politique

Médias

Image

Der Bundesrat hat ihnen zu viel Macht, sie fürchten Gen-Impfungs-Versuche an der Bevölkerung. Corona-Skeptiker lancierten am Dienstag das Referendum gegen das Covid-Gesetz....

Image

Gegen das Covid-19-Gesetz läuft nun eine Unterschriftensammlung. Die Initianten wollen mit dem Referendum den Trend zur Entmachtung des Souveräns brechen....

Image

Die Unterschriftensammlung für ein Referendum gegen das Covid-19-Gesetz läuft seit Dienstag. Das Referendumskomitee will verhindern, dass notrechtliche Kompetenzen des Bundesrates während der Pandemie nachträglich legitimiert und bis Ende 2021 verlängert werden.